Ces nouveaux mendiants !

Nos rues ont vu se pratiquer une mendicité à plusieurs visages et sous divers aspects au point où le fléau tend à prendre des proportions inquiétantes. Nos mendiants sont nombreux et ne se ressemblent pas. Les uns, poussés par la misère, et les autres, alléchés par ce « créneau » porteur, nous font des misères. La concurrence est telle que l’on ne reconnaît plus le vrai du faux. Pour les uns, leur regard suffit pour lire en eux le besoin pressant d’une aumône, pour les autres leur apparence trompeuse trahit leur mauvaise foi. Le phénomène est poussé parfois jusqu’à l’insolite à Béjaïa.

Pour cause, après le vieux couple à « l’ordonnance à servir », le gaillard sans sou qui « doit rentrer chez lui » et le bonhomme « fauché » en quête d’un…sac de semoule qui sévissent toujours, la liste s’est allongée de nouveaux venus. Deux hommes, tout ce qu’il y a de bien portant, passent leur temps à guetter chacun de son coté la gente féminine et les couples en collant derrière, la main tendue. S’ils vous apostrophent en usant d’une « expression de respect » comme introduction avant de solliciter votre pitié sous un air d’éméchés titubants, ce sont eux.

Alors, n’y a-t-il pas quelqu’un qui puisse mettre le holà à ce genre de pratiques ?

La QUENELLE |
Accueil du site |
M. Leduc, prof d'Histoire-G... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les châteaux de la Manche
| AVEC FO
| mikebrantuvie5