APW, Hamou Ahmed Touhami, Wali

Le wali de Béjaïa affectionne les mises au point publiques

sl371638.jpg (Photo K.M.)

La dernière session de l’assemblée populaire de la wilaya de Béjaïa, ouverte mardi 6 septembre et suspendue le jeudi d’après pour se poursuivre lundi, a été, incontestablement, celle du wali, M. Hamou Ahmed Touhami qui s’est illustré par deux incidents inhabituels. Mardi, un vice-président de l’APW, Me Messaoudi en l’occurrence, élu FLN, a été pointé du doigt par le wali qui lui reprochait de s’attaquer à un membre de son exécutif, le DLEP en l’occurrence. Les choses pouvaient en rester là si le wali n’a pas fini sa «mise au point» par un «taisez-vous» rageur que les élus du peuple n’ont pas l’habitude de recevoir en pleine figure, de surcroît dans leur assemblée.

Un remue-ménage a suivi les propos du wali. «Vous n’avez aucun droit de vous attaquez à lui publiquement et de cette façon, en vous levant comme pour l’agresser. Si vous vous êtes pris à moi je l’aurais accepté mais à ceux-là non» a répliqué le wali dont la promptitude aux réactions chaudes se vérifiera le lendemain. Même salle, même session, mais autre mise au point publique non moins détestable. Cette fois-ci, la «victime» est un confrère, absent dans la salle, coupable d’avoir «diffamé» le wali dans un papier de couverture de l’une des sorties de celui-ci.

En brandissant l’article incriminé, en plénière, le wali a fini par s’interroger sur le niveau de son rédacteur. «Je me demande où a étudié ce journaliste» a-t-il lancé s’estimant diffamé par cet article d’un confrère dont le titre, «Le wali passe outre le visa du ministère de l’Agriculture», a dérangé le concerné. M. Hamou Ahmed Touhami, qui aurait pu se suffire d’une mise au point écrite, un droit que lui accorde la loi, a préféré jeter l’opprobre sur un confrère qui, contrairement à un directeur de l’exécutif, est, lui, «attaquable» en plénière.

2 Réponses à “Le wali de Béjaïa affectionne les mises au point publiques”

  1. Le 9 octobre 2011 à 18:02 kako a répondu avec... #

    vers une réussite certaine
    La malheureuse vache laitière de la direction de distribution sonelgaz de Bejaia est officiellement morte et enterrée par de valeureux hommes qui sont unies pour l’intérêt général de l’entreprise. Les fondations du professionnalisme sont poses avec un nouveau souffle de dynamisme malgré la situation sécuritaire en Kabyle qui reste a désirée !en Plus sans compter 10 années de retard cause par… ? Bravo monsieur bouchareb le directeur de la distribution sans oublier le doyen monsieur Amari et monsieur kria, monsieur Messaouden, la liste et longue pour citer d’autre et bien sur les agents d’exploitation et du commercial, bravo messieurs

  2. Le 10 octobre 2011 à 12:46 kamel medjdoub a répondu avec... #

    Pourrai-je savoir quel lien a votre commentaire avec l’article ci-dessus?

Ajouter votre réponse

La QUENELLE |
Accueil du site |
M. Leduc, prof d'Histoire-G... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les châteaux de la Manche
| AVEC FO
| mikebrantuvie5