FFS, Ifri, RCD

Célébration du 55ème anniversaire du Congrès de la Soummam : Sans les leaders politiques

sl371598.jpg

(Photo K.M.)

La célébration du 55ème anniversaire de la tenue du congrès de la Soummam qui a eu lieu dans la journée du 20 août à Ifri, sans cérémonie officielle comme à l’accoutumée, intervient dans une conjoncture sécuritaire qui a réussi à dévier l’attention ailleurs et à porter les préoccupations sur la recrudescence de l’activité terroriste en Kabylie. Conséquemment à cette situation, et ramadhan aidant, les festivités des partis politiques ont été réduites à leur simple expression.

A commencer par le RCD qui a préféré annuler tout bonnement et à la dernière minute ses festivités prévues sur le site d’Ifri pour être la matinée du 20 août à Maatkas et assister à l’enterrement des trois victimes lâchement assassinées jeudi par des terroristes. «Nous avons annulé notre regroupement à Ifri pour rendre un dernier hommage aux trois victimes, qui sont aussi nos militants» nous déclare Reda Boudraâ, président du bureau régional du RCD.

De son côté, le Front des forces socialistes (FFS) a marqué ce 55ème anniversaire sans son premier secrétaire, Karim Tabbou, qui se trouve actuellement à l’étranger.

Le parti a chargé, cependant, deux de ses secrétaires nationaux, M.M. Temzi Mohand Ouramtane et Aït Ouakli Malek en l’occurrence, pour animer la veille une conférence-débat à la maison de jeunes d’Ighzer Amokrane et d’assister aux dépôts de gerbes de fleurs sur les tombes des victimes du printemps noir et au cimetière des martyrs de la ville. Outre la cérémonie organisée par les élus de la commune d’Ouzellaguen, une autre gerbe de fleurs a été déposée à Ifri la matinée du 20 août avec prise de paroles sur un site qui, cependant, a eu la visite de son public fidèle parmi les citoyens de la région et d’ailleurs. Incontestablement, se sont les enfants de chouhadas, dans un mouvement de redressement qui ne dit pas son nom, qui ont été les plus visibles en ce 55ème anniversaire de l’acte fondateur de l’Etat algérien moderne qu’a été le congrès de la Soummam.

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

La QUENELLE |
Accueil du site |
M. Leduc, prof d'Histoire-G... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les châteaux de la Manche
| AVEC FO
| mikebrantuvie5