Etudiants, Université

Rien ne va à l’université

kamelmedjdoubunblogfr.jpg

 (Photo: K. M.)

Une imposante marche a rassemblé, lundi, 13 décembre, des milliers d’étudiants de l’université Abderahmane Mira de Béjaïa sur un long trajet qui les a menés du campus d’Aboudaou vers celui de Targa Ouzemmour. En colère contre les dernières décisions prises par l’administration et pénalisant autant les étudiants de l’ancien système que ceux du système LMD, les marcheurs ont crié haut et fort que rien ne va dans l’université algérienne (voir photos ci-dessous).

Les milliers d’étudiants et étudiantes marcheurs ont convergé vers le siège du rectorat qu’ils ont trouvé fermé. Un imposant rassemblement s’y est tenu où plusieurs représentants des étudiants ont pris la parole pour dénoncer, dans des propos acerbes, le rôle de cobaye dans lequel l’on a confiné les étudiants. «L’université algérienne, sensée être garante de la transmission et l’accroissement du savoir, aujourd’hui, jugée improductive, est détournée de sa fonction d’origine, réduite à un centre d’apprentissage des métiers» écrit dans une déclaration le comité pédagogique du campus d’Aboudaou.

Ce mouvement de protestation estudiantin, né quelques jours seulement après la dernière rentrée universitaire, s’est durci pour arriver à paralyser entièrement le campus d’Aboudaou depuis mardi dernier. La déclaration signée du comité pédagogique du campus, fraîchement constitué et dont on demande la reconnaissance comme seule représentant légitime des étudiants, a été distribuée pour rendre compte des revendications commune à tous les départements. Les étudiants exigent donc le maintien de l’ancien système d’études, l’augmentation du nombre de postes au concours de Magister, de permettre l’accès sans condition au Master 1 et Master 2 et la création d’une école doctorale pour chaque département, un encadrement de qualité et plus de moyens. Ils dénoncent, aussi, la surcharge des groupes, dont, faut-il le noter, ceux qui dépassent la quarantaine d’étudiants et forment ainsi avec d’autres des sections dépassant allègrement la centaine d’étudiants contraints de partager des salles de cours à défaut d’amphithéâtres.

La protestation en photos:

sitinetudiants.jpg

sitintudiantsrectorat.jpg

sl371646.jpg

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

La QUENELLE |
Accueil du site |
M. Leduc, prof d'Histoire-G... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les châteaux de la Manche
| AVEC FO
| mikebrantuvie5