Algérie, Politique

Moussa Touati (FNA) veut un million de militants d’ici 2012

touati.gif

Le Front national algérien (FNA) se met déjà en orbite à deux ans des élections municipales et législatives de 2012. Cette échéance électorale focalise l’essentiel de l’activité du parti qui ne cache pas son ambition de devenir «la première équation politique du pays». Soit une «force» politique à qui l’on veut donner le poids «d’un million de militants d’ici 2012».

C’est-à-dire tripler les effectifs actuels, selon les chiffres avancés par le Front. C’est son président Moussa Touati qui l’a réaffirmé à partir de Béjaïa où il s’est rendu, à l’occasion du 1er mai. Bien que coïncidant avec la journée mondiale des travailleurs, sa conférence publique ne portera pas pour autant sur les luttes ouvrières. L’«urgence» de la restructuration du parti fait oublier la thématique du jour. A peine si Moussa Touati ne s’est demandé qui «parmi les travailleurs algériens peut vivre aujourd’hui de son salaire». Au FNA l’heure est à la mobilisation pour réaliser l’objectif d’atteindre 90 000 militants cartés d’ici la fin de l’année en cours. «Nous passons du statut de mouvement à celui d’un parti politique professionnel» a déclaré M. Touati dont le parti étudie les demandes d’intégration d’élus dissidents «d’un parti politique» qui pourrait bien être ceux du RCD, présents d’ailleurs à la conférence. Moussa Touati qui a tenu à rappeler que son parti compte sur des «militants de principes» a saisi aussi l’occasion pour dénoncer les dépenses « inutiles » faites pour l’organisation du GNL 16 d’Oran.

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

La QUENELLE |
Accueil du site |
M. Leduc, prof d'Histoire-G... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les châteaux de la Manche
| AVEC FO
| mikebrantuvie5