Communaux, Front social

Grève des communaux : Béjaïa ne se démobilise pas

Le Snapap a réussi à remobiliser ses troupes dans l’écrasante majorité des communes de la wilaya de Béjaïa qui ont eu à suivre massivement la grève du mois passé. Au premier jour de son présent mouvement de grève, le taux de suivi a affiché hier 100% dans une cinquantaine de communes. Selon, M. Kerkour Nouredine, secrétaire général de wilaya, seules trois communes, sur les 52 que compte la wilaya, ont affiché un taux de 85%. «Nous espérons atteindre les 100% dans les deux jours qui restent» nous dit-il. Le silence des pouvoirs publics semble servir d’amplificateur à la mobilisation des agents communaux derrière le mot d’ordre du Snapap. «Tout est verrouillé. Il n’y a pas eu d’appel au dialogue malgré l’importance du secteur et de la mobilisation des grévistes» déplore M. Kerkour. La revalorisation du point indiciaire, défini à 45DA, est l’une des nombreuses revendications socioprofessionnelles des communaux. Les grévistes réclament sa revalorisation «afin de garantir un salaire de base digne». Tout comme ils revendiquent que les pouvoirs publics cessent de les traiter avec «mépris».

Mots-clefs :,

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

La QUENELLE |
Accueil du site |
M. Leduc, prof d'Histoire-G... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les châteaux de la Manche
| AVEC FO
| mikebrantuvie5